Le parfait rosiériste

(Air : Le Zipholo)

 Car si tu n’sais pas choisir ton terrain, l’défoncer
 Avant de planter, puis débarrasser ton rosier
 De tous les gourmands de la motte,
 Du ver blanc qui te boulotte,
 Bien fouler la terre au pied puis souvent repiquer
 Et surtout le soir arroser, sans trop mouiller,
 Biner profondément,
 Tu ne s’ras jamais un rosiériste épatant !
 On dit que l’agricultur ! bientôt
 Tout comme la Vénus de Milo
 Manqu’ra de bras, c’est un grand malheur,
 Mais la fleur, par bonheur n’manque pas d’amateurs
 Cependant il y en a beaucoup
 Qui ne s’y connaissent pas du tout.
 T’aurais beau avoir des plants très bons
 Et connaîtr ! les ros’s par leurs noms !...
 Chœur : Mais si tu n’sais pas, etc…

Voici un nouveau poème sur le thème du travail du rosiériste

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×