Espoir de rose


En tes apparats de symbolisme si différents
Se révélent tant de cultures ; bien émouvant...
Paraître, telle es-tu dans ce rouge flamboyant ;
Ombre au tableau en est tous tes piquants.
Illustre, ô de notre vie, oui, ce corps de sang,
Ravis-nous du sublime contre tous ces blessants

D'idéals, tu lèves le flambeau à chaque instant ;
En dures réalités, nous y griffe le moindre moment...

Revêtis-nous donc de tant de pleurs si miroitants ?
Où, toi rêve d'amour, es-tu chemin disparaissant ?
Surprise... en est la coulée de nos rites assez dissuadants
En est ta beauté à préserver, en fin d'êtres charmants...

le 25 août 1995
EsteBan HACHE

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×