Dialogue

Ecoute, petit père. A quel moment les Roses
 Vont-elles revenir ? J’en ai vu l’an dernier,
 Mais je ne sais plus quand. - C’est bien vite oublier ;
 Pourtant vous les aimmez, ces ravissantes choses.

 Souvent nos cieux du Nord restent longtemps moroses.
 Comptez. Pâques viendra verser son tablier
 Plein d’oeufs dans l’herbe ; ensuite un long mois presque entier,
 Mais si beau, retiendra vos fleurs à peines closes.

— Oh ! que c’est loin encore ! - Alors chaque buisson
 Que vous voyez là-bas donnera sa moisson
 Pour vous dédommager. Il faut savoir attendre.

 Comme une grande fille, attendez. Le désir
 Que votre coeur aura fait taire ou se suspendre
 Renaîtra pour doubler votre innocent plaisir.

A. Lebrun

 

 

Journal des roses

mars 1910

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site