D’Afred de Musset

 Poète, prends ton luth, la nuit, sur la pelouse,
 Balance le zéphir dans son voile odorant,
 La Rose, vierge encore, se referme jalouse
 Sur le frelon nacré qu’elle enivre en mourant.

(Alfred de Musset, La Nuit de Mai)


 Mimi Pinson porte une Rose,
 Une Rose blanche au côté.
 Cette fleur, dans son coeur éclose
 Landerirette
 C’est la gaîté.

(Alfred de Musset, Mimi Pinson)


 Quand la vie a pour nous ses portes demi- closes,
 Les plantes sont nos soeurs
 Nous comprenons alors le songe obscur des Roses
 Et ses vagues douceurs.

(Sully-Prudhomme, Les Fleurs ;)


Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site