Abstractions

Cherchons la vérité, mais d’un commun accord ;
 Qui discute a raison, et qui dispute a tort.

De Rulhère

 Laissons aux ergoteurs les tortueux systèmes
 Que la philosophie, en de scabreux détours,
 Peut opposer les uns aux autres, et toujours
 Creusant le vide autour d’intarrissables thèmes.

 Dans cet ordre, il est tant d’insolubles problèmes,
 Que leurs méandres font perdre bien des jours
 En stériles débats jetés aux échos sourds.
 Fuyons-les sans regrets, et rentrons en nous-mêmes.

 Nous y retrouverons les sources de la paix,
 Si nous savons chasser jusqu’aux brouillards épais
 Qui ne font qu’obscurcir notre esprit qui s’éveille ;

 Et nous dirons : parmi les dons mystérieux
 Du sol que nous aimons, la Rose est la merveille
 Qui séduit tous les coeurs et charme tous les yeux.

 
A. Lebrun

 

 

Journal des Roses

janvier 1909


Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site