Quand s'ouvriront les roses

 Je veux que ton sommeil soit reposant et calme
 Rêve qu’elle est enfin comme tu la désires
 Qu’elle a craint d’avoir vu dans tes yeux une larme
 Et que sa blanche main, trés doucement t’attire.

 Rêve qu’elle est à toi et que l’étrange flamme
 De son regard aimé en te troublant, t’enivre...
 Que tu as le bonheur que ton amour réclame
 Qu’elle est heureuse enfin ! de t’aimer et de vivre.

 Trouve l’oubli des pleurs en tes paupières closes
 Attends pour t’éveiller que l’Aurore se lève,
 Demain quand s’ouvriront les calices des Roses
 Que ton rêve d’amour auprés d’Elle s’achève...

 

J. Samuel

 

 
Journal des Roses Novembre 1906

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site