Les roses de Cernay par G.L.

Les vers qui suivent, peut-être écrits sous la mitraille (octobre 1914), ont été dédiés aux "Roses de Cernay" par un combattant dont on ne connait que les initiales.
La grandeur d'âme de ce poète -soldat dépasse peut-être, en de telles circonstances, la délicatesse de ses sentiments.

Si quelqu'un connait ce poète, qu'il n'hésite pas à nous en dire plus, merci.


LES ROSES DE CERNAY

Fleurs écloses d'hier au jardin dévasté
Par la mitraille impie et la fureur teutonne,
Je vous aime de mettre en ce ciel bas d'automne
Un peu de vos parfums et de votre clarté.

Salut, rose pompon, et salut rose thé!
Votre grâce pensive, ingénument s'étonne,
Et dans cet ouragan formidable qui tonne
Je vous aime d'avoir tant de fragilité!

Et je vous aime encor, purpurines ou blondes,
Symbole frémissant des tendresses fécondes,
De vous épanouir aux heures de douleur.

Filles du sol de France, au désespoir rebelles,
Qui mêlez fièrement en vos doubles couleurs
Le sang de nos héros et la chair de nos belles.

G.L.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site