Les roses blanches


Le temps flétrit les roses
Demeurent les épines
Au plus profond des hivers
Fleurissent des roses, couleur de neige
Blanc sur blanc
Dans un décor brun, noir et rouge
Etudiants si jeunes,
Hans, Christophe et Sophie
Seuls, très seuls
Dans un monde de silence
A crier, à crier
Et leurs roses blanches, aussi,
A embaumer un air empuanti
Solitaires mais solidaires
A braver toutes les forces contraires
Avec pour armes uniques
Des feuilles de papier blanc
Pétales de roses blanches
Collées sur les murs gris de la ville
Faire tomber le bandeau de haine
Qui maintenant nous aveugle
Frères, quand on abat comme des bêtes
Trois cent mille Juifs
Que faites-vous ?
Muet est le monde
Lorsque le couperet tombe
Tranchant la fragile tige de la vie
Trois roses blanches sur le ciment gris.

d'Ilan Braun.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×